Effets positifs de la chirurgie plastique

Frank PlovierQuand il s'agit de l'objet de la chirurgie plastique, la controverse n'est jamais bien loin.

Certaines personnes croient que les patients qui subissent une chirurgie plastique volontaire se mettent en danger de douleur ou d'autres risques pour la santé, tout cela au nom de la beauté.

S'il est vrai qu'il existe plusieurs risques et effets secondaires possibles suite à différentes procédures de chirurgie plastique, des recherches ont démontré que la chirurgie plastique peut apporter de nombreux effets psychologiques positifs à long terme.

En Belgique, la qualité des soins de santé est telle qu'on doit généralement peu s'inquiéter de la qualité des traitements. Pourtant, il est toujours conseillé d'en parler avec un chirirg plasticien qualifié , comme http://mka-antwerpen.be/ par exemple.

 
La chirurgie plastique et ses effets psychologiques

En Mars 2013, des scientifiques européens ont publié un article dans Clinical Psychological Science concernant les effets psychologiques de la chirurgie plastique. L'étude a comparé un groupe de 544 personnes qui avaient subi une chirurgie plastique à un groupe de 264 personnes qui étaient intéressés par la chirurgie plastique , mais n'avaient subi aucune procédure

L'étude a suivi ces personnes pendant un an après la chirurgie et a constaté que ceux qui étaient mécontents de certains aspects de leur aspects physiques, et avaient eu recours à la chirurgie plastique afin de corriger ceci, étaient beaucoup plus heureux un an après la chirurgie que ceux qui n'avaient pas fait effectuer de chirurgie plastique.

L'étude a révélé que les personnes ayant subi une chirurgie plastique avaient en général des effets psychologiques plus positifs dans tous les domaines, y compris des sentiments de meilleure qualité de vie, de la satisfaction, de l'estime de soi et de l'attractivité.

L'étude a constaté que des personnes qui sont mécontents de certains aspects de leur physique et faisaient les changements nécessaires, étaient plus heureux que des personnes dans la même situation qui n'avaient eu de chirurgue plastique.